System-Linux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

RAID1 logiciel sous GNU/Linux. (partie 2/2)

ext4.png

Si malheureusement un de nos disque rend l'âme ou montre des signes de faiblesse voici comment reconstruire notre RAID1.

Vérification

Il se peut qu'une ou toutes les partitions de votre raid soit dégradé pour vérifier l'état de votre RAID procéder comme ceci :

# cat /proc/mdstat 
Personalities : [raid0] [raid1] 
md0 : active raid1 sda2[0]
      1000384 blocks [2/1] [U_]
      
md2 : active raid1 sda4[0] sdb4[1]
      8560576 blocks [2/2] [UU]
      
md1 : active raid1 sda3[0] sdb3[1]
      8000448 blocks [2/2] [UU]

Ici on constate que le disque "sdb" n'a qu'une partition en défaut dans la grappe md0. Mais nous allons retirer l'ensemble des partitions du disque pour son remplacement.

Retirer les partitions sdbX de leurs volumes RAID

Dans un premier temps nous devons marquer les partitions du disque sdb en erreur.

# mdadm --manage /dev/md1 --fail /dev/sdb3

Puis on retire la partition du volume:

# mdadm --manage /dev/md1 --remove /dev/sdb3

Sans oublier de répéter l'opération sur l'ensemble des grappes.

Ajouter les nouvelles partitions dans les volumes RAID

Après avoir remplacé physiquement le disque, il faut comme lors de la création du RAID, s'assurer que le partitionnement est identique au disque en place et vérifier le type de partition:

fdisk -l /dev/sdb

Disk /dev/sdb (Sun disk label): 64 heads, 32 sectors, 17272 cylinders
Units = cylinders of 2048 * 512 bytes

   Device Flag    Start       End    Blocks   Id  System
/dev/sdb1             0       122    124928   fd  Linux native
/dev/sdb2           122      1099   1000448   fd  Linux raid autodetect
/dev/sdb3          1099      8912   8000512   fd  Linux raid autodetect
/dev/sdb4          8912     17272   8560640   fd  Linux raid autodetect

Tout est correct on insère donc les partitions dans leurs volumes respectifs.

# mdadm --manage /dev/md1 --add /dev/sdb3

Le RAID va alors se reconstruire automatiquement.

Petite astuce vous pouvez copier le MBR d'un disque sain sur l'autre et ainsi dupliquer la table des partitions (généralement contenu dans les 512 premiers octets du disque.) comme suit:

# dd if=/dev/sda of=/dev/sdb bs=512 count=1

Amusez vous bien !

Par RaX | le mercredi, mai 5 2010 07:00

Commentaires

1. NikoCuv

mardi, mai 4 2010 | 09:23

Un bon truc pour être sûr que la table de partition est la même : recopier celle de sda vers sdb à l'aide de sfdisk :
sfdisk -d /dev/sda | sfdisk /dev/sdb

2. RaX

mardi, mai 4 2010 | 21:49

Très intéressent, je n'ai pas sfdisk d'installé sur toutes mes machines mais sur celle où c'est le cas j'utiliserai désormais ta méthode.

Merci bien.